Jeep ELITE - 2017/2018 - 19ème journée
dimanche 04 février - 18:30

Le Mans

94

       

85




14 - 20  |  20 - 31  |  28 - 15  |  32 - 19

Monaco

Antarès devrait être copieusement garnie au moment du coup d’envoi de la rencontre entre le MSB et l’AS Monaco. Comment pourrait-il en être autrement ? Les deux équipes occupent les deux premières places du classement. Si la Roca Team mène largement la Pro A, ce n’est guère surprenant de la part d’une formation qui a terminé première des deux dernières saisons régulières. Par contre, la position de l’escouade sarthoise en embuscade est plutôt inattendue. A ce propos, il convient de louer le flair des dirigeants et du staff qui ont su bâtir une équipe aussi compétitive. A moins que Zvezdan Mitrovic et Eric Bartecheky ne jouent une partie de poker menteur à deux semaines de la Leaders Cup, le public et les téléspectateurs vont assister à un vrai duel entre la meilleure défense (le MSB encaisse 71,8 points) et la 2ème attaque (Monaco marque 84,7 points). En tout cas, l’affiche est alléchante. Et si le peuple sarthois jouait un vrai rôle de sixième homme pour pousser son équipe ?

Le contexte :
1ère de la saison régulière tant en 2016 qu’en 2017, l’ASM l’est encore cette année. Elle survole également son groupe de Ligue des Champions avec 13 victoires en autant de matchs. Favorite de la prochaine Leaders Cup dont elle a remporté les deux dernières éditions, la Roca Team l’est également dans toutes les compétitions auxquelles elle participe.
Sa lourde défaite à Nanterre (69-99) s’explique en partie par les absences conjuguées de Aaron Craft et Amara Sy. Si le meneur est rétabli, le capitaine de Monaco sera écarté des terrains pendant trois mois suite à une rupture du ligament du poignet gauche. L’Amiral, MVP du dernier All-Star Game après avoir compilé 20 points, 15 rebonds et 12 passes dans un match irréel remporté par les Français (181-175 AP), tournait à 10,1 points et 3,5 rebonds.
Lors de la dernière journée, les joueurs de la Principauté ont dominé Levallois (78-77) grâce à l’apport de Gérald Robinson (16 points), Elmedin Kikanovic (15), Chris Evans (13) et Paul Lacombe (11).
De leur côté, les Manceaux ont disposé de Nanterre (80-77) dans le sillage de Youss Fall (15 points et 14 points) bien aidé par Justin Cobbs (19 points) et D.J. Stephens (15).
2ème attaque du championnat avec 84,7 points marqués, la Roca Team en est la plus adroite (52,7 % aux tirs). Elle est également en tête des classements à l’évaluation (100,6), à l’adresse à 2 points (59,8%), aux passes (20,6) et aux interceptions (8,1).
Meilleure défense de Pro A (71,8 points encaissés), le MSB est aussi l’équipe qui prend le plus de rebonds (35,1).

Les joueurs de base de Monaco :
Avec Zvezdan Mitrovic sur le banc, l’ASM a gagné 78,9 % de ses matches de Pro A et a fini deux saisons régulières à la première place. Après avoir perdu Dee Bost, Zack Wright et Yakuba Ouattara, la Roca Team est moins clinquante que l’an dernier. C’est tout le talent du coach monténégrin que d’avoir su adapter le jeu de la nouvelle équipe, moins rapide en attaque et moins pressant en défense. Son mérite consiste surtout en sa faculté de faire jouer ensemble des joueurs de fort calibre. Ainsi, aucun élément n’a démarré les 18 matchs de la saison et 11 ont fait partie du Cinq de départ.
Gros défenseur, le meneur Aaron Craft (1,88 m, 26 ans) est le 3ème voleur de ballons de Pro A (1,5 interception). Il possède surtout la capacité d'emmener ses différentes équipes vers les sommets. Organisateur, il laisse aux autres le soin de briller par les chiffres (7,8 points, 2,4 rebonds et 3,0 passes).
MVP de la saison dernière, D.J. Cooper (1,83 m, 27 ans) avait défrayé la chronique durant l’inter-saison en s’engageant pour deux ans avec Gravelines-Dunkerque. Il n’a tenu que le temps de 4 défaites en 4 matchs avant de fuir. Lui qui tournait l’an passé à 13,3 points, 5,8 rebonds et 11,1 passes avec Pau-Lacq-Orthez, était descendu à 9,5 points, 4,3 rebonds et 9,3 passes avec le BCM. Arrivé fin octobre sur le Rocher, il est capable de coups en sortie de banc (DLSIxième Homme de la 12ème journée). Passeur n°1 du championnat avec 7,1 services, il se limite à 5,0 points et 2,2 rebonds.
Fort attaquant et donc complémentaire de Aaron Craft, Gerald Robinson (1,85 m, 28 ans) avait brillé avec Nanterre en 2015-2016 malgré quelques pépins physiques (13,9 points, 3,1 rebonds et 4,3 passes). Revenu de son périple en Iran puis à ALBA Berlin la saison dernière, il en est revenu encore plus fort. 4ème marqueur de Pro A (16,9 points) dont il est le 6ème à l’évaluation, il n’a terminé que 3 matchs à moins de 10 points et encore c’était en début de saison. A 6 reprises, il a dépassé la barre des 20 unités avec une pointe à 26 contre Boulazac. Il est d’autant plus dangereux qu’il prend la moitié de ses tirs derrière l’arc avec un bonheur certain (48,1%). Concerné par le collectif, il prend également 2,3 rebonds et délivre 3,5 passes.
En engageant Paul Lacombe (1,95 m, 27 ans), l’ASM a fait coup double en signant l’un des tous meilleurs joueurs français du championnat et en chipant à Strasbourg l’un de ses éléments clés. Le natif de Vénisseux (69) a déjà remporté toutes les compétitions françaises. Nommé DLSIxième Homme des 4ème et 13ème journées, il fait ce qu’il faut pour enrichir son palmarès (9,5 points, 4,6 rebonds et 2,6 passes).
Après avoir sévi précédemment en Grèce (16,5 points en 2013-2014) et en Israël (17,1 points en 2015-2016), l’ailier Chris Evans (2,03 m, 27 ans) n’a pas les mêmes responsabilité à Monaco. Il n’en produit pas moins 11,2 points, 3,8 rebonds et 1,4 passe. Avant la trêve, ses 19 points à Toulon lui ont valu d’être nommé DLSIxième Homme de la 15ème journée. Pour la reprise, il a encore marqué 19 points contre Limoges, égalant ainsi son record de la saison.
Le shooteur ukrainien Sergii Gladyr (1,96 m, 29 ans) en est à son 5ème exercice en France. Se cantonnant à distance cette saison, il a tenté 61 de ses 74 tirs derrière l’arc des 6,75 m avec deux accès de folie. Ainsi, il a marqué 30 points à Dijon en plantant 9 paniers primés sur 10 tentatives. Plus récemment, il a réussi un parfait 4/4 aux tirs (3/3 à 3 points) face à Limoges. Par contre, ces deux matchs sont les seuls où il a scoré à 2 chiffres (5,9 points, 1,7 rebond et 0,8 passe).
Georgi Joseph (1,97 m, 35 ans) doit au genou récalcitrant de Bangaly Fofana d’être dans l’effectif. Initialement engagé comme pigiste, il a été prolongé pour le reste de la saison. Dur au mal et bon défenseur, il est plutôt un relais à l’intérieur (4,4 points, 4,1 rebonds et 1,4 passe) mais il pourrait être plus responsabilisé en l’absence d’Amara Sy.
Point d’ancrage intérieur, l’international bosnien Elmedin Kikanovic (2,11 m, 29 ans) est un formidable scoreur au sol. Brillant lors de son passage à Nancy en fin de saison 2014-2015, il avait impressionné durant les playoffs (17,6 points et 6,4 rebonds). Il a montré les deux exercices suivants avec ALBA Berlin qu’il savait mettre des points (13,6 puis 15,5 points en Bundesliga). Il confirme avec la Roca Team (13,9 points, 4,3 rebonds et 1,3 passe). Hormis 4 matchs à 6 points, il a toujours atteint au dépassé les 10 unités avec deux pointes à 23 avant la trêve contre Le Portel et Hyères-Toulon.
Au sortir d'une pige antiboise de 5 matchs, l'ancien pivot international Ali Traoré (2,05 m, 32 ans) s’est engagé après la trêve avec l’ASM. Si son jeu est un peu similaire à celui d'Elmedin Kikanovic, il forme avec son ami Georgi Joseph un duo complémentaire. En 3 rencontres, il a déjà trouvé ses marques (8,3 points et 4,3 rebonds).

Les arbitres de la rencontre :
Joseph Bissang, David Mortz et Fabrice Canet

La saison 2017-2018 du MSB :
Pro A : 2ème avec 12 victoires et 6 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (12,6 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (7,4 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,9 passes)
Leaders Cup : Jouera contre Cholet en 1/4 de finale
Coupe de France : Eliminé en 1/32ème de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)

La saison 2017-2018 de Monaco :
Pro A : 1er avec 14 victoires et 4 défaites
Meilleur marqueur : Gerald Robinson (16,9 points)
Meilleur rebondeur : Paul Lacombe (4,6 rebonds)
Meilleur passeur : D.J. Cooper (7,1 passes)
Leaders Cup : Jouera contre Bourg-en-Bresse en 1/4 de finale
Coupe de France : Entrera en 1/8 de finale face à Hyères-Toulon
Basketball Champions League : 1er du Groupe A (13 victoires et 0 défaite)

67-66 pour le MSB au match aller :
Pour le compte de la 2ème journée, le MSB se déplaçait à Monaco le 27 septembre. En 1ère mi-temps, les Sarthois faisaient la course en tête pour mener de 4 points à la mi-temps (34-30). Au retour des vestiaires, les Monégasques se révoltaient (22-9 dans le 3ème acte) si bien que les joueurs d’Eric Bartecheky étaient relégués à 9 longueurs à 10 minutes du terme (43-52). Ils inversaient alors la tendance pour mener de 6 points (67-61, 38ème) avant de voir les Monégasques revenir sur leurs talons (67-66). La défense héroïque de Romeo Travis sur Paul Lacombe dans les ultimes secondes empêchait le score de basculer. Pour le MSB, Mykal Riley totalisait 16 points alors que Antoine Eïto en marquait 14 et Justin Cobbs 11. Chez les Monégasque, Elmedin Kikanovic finissait meilleur réalisateur de la partie avec 17 points et Chris Evans en inscrivait 16 quand Aaron Craft et Amara Sy en ajoutaient 10 chacun.

Les oppositions au Mans :
Avant la montée de Monaco en Pro A en 2015, le MSB n'avait jamais reçu Monaco. En effet, Le Mans Sarthe Basket est né en 1993 alors que Monaco a disparu de l'élite en 1991. Cette année-là, l'ASM avait terminé 16ème et dernière avec 3 victoires seulement. Pour sa part, le SCM finissait 13ème pour son retour en N1A. A ce jour, les Manceaux ont perdu les 2 matchs de Pro A et ont remporté l’unique rencontre de Coupe de France. La saison dernière, les hommes d’Erman Kunter ont chuté de peu (81-83) malgré les efforts de Olivier Hanlan (14 points), Mike Gelabale (12), Giordan Watson (11) et Pape-Philippe Amagou (10).

Le Mans

#0. Junior ZERO

21 ans, 195 cm, Ailier

#1. Mykal RILEY

33 ans, 196 cm, Ailier-arrière

#3. Justin COBBS

27 ans, 190 cm, Meneur

#4. Chris LOFTON

32 ans, 185 cm, Arrière

#8. Antoine EITO

30 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Mel ESSO ESSIS

20 ans, 199 cm, Ailier

#11. Terry TARPEY

24 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Yannis MORIN

25 ans, 208 cm, Intérieur

#15. Wilfried YEGUETE

27 ans, 200 cm, Intérieur

#17. Pape-Philippe AMAGOU

33 ans, 185 cm, Arrière

#19. Youssoupha FALL

23 ans, 221 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

27 ans, 195 cm, Ailier

#24. Romeo TRAVIS

33 ans, 198 cm, Intérieur

#30. Mathieu NZITA

19 ans, 185 cm, Meneur-arrière

Eric BARTECHEKY

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dounia ISSA

Assistant

Dans un match placé sous le signe de l’adresse, chaque équipe a eu sa mi-temps. Portés par une réussite diabolique (65,7%), les Monégasques étaient injouables en 1ère mi-temps. Du coup, les Sarthois accusaient un retard de 17 points au repos (34-51). Une fois relégués à 20 longueurs (34-54, 22ème), les hommes d’Eric Bartecheky se sont révoltés. Dès lors, les visiteurs en ont perdu leur belle organisation pendant que les Sarthois montaient en puissance et plantaient 60 points en 2ème mi-temps pour l’emporter au grand bonheur du public venu en nombre (plus de 6 000 spectateurs) et attendu en orange dimanche prochain pour la venue de Limoges.



Le Mans

VS

Monaco

94

points

85

30/52

tirs

35/64

8/20

3 points

5/17

22/32

2 points

30/47

26/34

lancers-francs

10/13

29

rebonds (off/déf)

25

22

passes décisives

21

109

évaluation

98



Dans un match placé sous le signe de l’adresse, chaque équipe a eu sa mi-temps. Portés par une réussite diabolique (65,7%), les Monégasques étaient injouables en 1ère mi-temps. Du coup, les Sarthois accusaient un retard de 17 points au repos (34-51). Une fois relégués à 20 longueurs (34-54, 22ème), les hommes d’Eric Bartecheky se sont alors révoltés. Dès lors, les visiteurs en ont perdu leur belle organisation pendant que les Sarthois montaient en puissance et plantaient 60 points en 2ème mi-temps pour l’emporter au grand bonheur d'une salle une nouvelle fois à guichets fermés (6 035 spectateurs) et attendu en orange dimanche prochain pour la venue de Limoges.

Les Cinq de départ :
MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
Monaco : Aaron Craft, Gerald Robinson, Sergii Gladyr, Georgi Joseph et Elmedin Kikanovic

Le Film du match :
1er quart-temps : 14-20
 (14-20).

2ème quart-temps : 20-31
 (34-51).

3ème quart-temps : 28-15
 (62-66).

4ème quart-temps : 32-19
 (94-85).

L’Homme du match :
En marquant 13 points dans le dernier quart-temps, Justin Cobbs a pris une part prépondérante dans le renversement de tendance. Au total, le meneur américain s’est fendu de 29 points, ce qui en a fait le meilleur marqueur de la partie. Pour cela, il a converti 8 de ses 11 tirs dont un joli 3/4 à 3 points et un parfait 10/10 aux lancers-francs. Il en a ainsi transformé 4 à la suite consécutifs à la faute anti-sportive de Chris Evans et la 2ème faute technique de Zvezdan Mitrovic à la 38ème minute au cœur du 10-0 décisif des Sarthois. Pour faire bonne mesure, il a également capté 3 rebonds, délivré 6 passes et volé 1 ballon. Du coup, il a fait grimper son évaluation à 32, la meilleure de tous les acteurs et tout ça en 33 minutes.
 
Le Chiffre du match :
60. Pendant les 20 minutes de la 2ème mi-temps, les joueurs d’Eric Bartecheky ont inscrit 60 points. En grande difficulté en 1ère période face au déferlement de l’attaque monégasque (34-51 au repos), les Sarthois ont ensuite surfé sur une adresse extraordinaire. En effet, ils ont alors transformé 18 de leurs 24 tirs (75,0%) pour écoeurer les leaders du championnat et leur faire perdre leur sang-froid.

 

 

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. COBBS
  • 29
  • 3
  • 6
  • 32

A. EITO
  • 8
  • 2
  • 2
  • 9

Y. FALL
  • 16
  • 9
  • 1
  • 26

M. RILEY
  • 11
  • 1
  • 5
  • 8

D. STEPHENS
  • 8
  • 2
  • 0
  • 4

T. TARPEY
  • 6
  • 4
  • 2
  • 9

R. TRAVIS
  • 10
  • 4
  • 5
  • 16

W. YEGUETE
  • 6
  • 3
  • 1
  • 5

 

EQUIPE
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0

 

TOTAL
  • 94
  • 29
  • 22
  • 109


  • MonacoMonaco
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

D. COOPER
  • 6
  • 1
  • 9
  • 12

A. CRAFT
  • 3
  • 1
  • 2
  • 6

C. EVANS
  • 23
  • 5
  • 3
  • 29

S. GLADYR
  • 0
  • 2
  • 3
  • 3

G. JOSEPH
  • 4
  • 6
  • 0
  • 8

E. KIKANOVIC
  • 24
  • 3
  • 2
  • 21

P. LACOMBE
  • 11
  • 1
  • 1
  • 8

G. ROBINSON
  • 14
  • 3
  • 1
  • 8

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 85
  • 25
  • 21
  • 98

Eric Bartecheky

Cette victoire fait du bien mais il faut prendre du recul, il faut se mettre à la place de l’équipe adverse qui, après avoir mené de 20 points, perd le match de 9 points, c’est difficile pour eux.

Le premier quart temps n’a pas été très bon, et pourtant on n’est qu’à 6 points de retard. Elmedin Kivanovic est très fort à ce moment-là et cela n’a pas été facile pour Youssoupha Fall. On a changé la défense. On a été bloqué en attaque, on n’arrivait pas à gagner un seul duel. On a manqué d’agressivité ce qui est notre ADN.

Notre visage n’était pas séduisant alors que la salle était pleine. Cela ne servait à rien de crier après les joueurs à la mi-temps, je leur ai dit que si on pouvait revenir à 10 points, c’est la barre psychologique, on passerait un cap, ce qui fut fait. Après, c’était un autre match et la salle nous a aidés, c’était le scenario idéal. Il faut apprécier la victoire mais pas oublié notre première mi-temps. On doit maintenant se projeter et préparer au mieux notre rencontre face à Limoges.

On est à 8 joueurs avec l’absence de Chris Lofton et cela n’est pas évident qu’il soit présent contre Limoges. Monaco a joué sans Amara Sy et Traoré, mais cela reste tout de même une bonne équipe.

Wilfried Yeguete

On s’est juste dit à la mi-temps qu’il fallait qu’on défende et que si on revenait à – 10 points au 3e quart temps, cela pourrait passer, on a réussi à rectifier notre jeu.

On les a fait déjouer en 2e mi-temps. On a perdu moins de ballons, on a plus marqué c’est ce qui fait la différence dans un match aussi serré. En première mi-temps, ils avaient bien défendu, ils nous ont coupés du ballon.On a eu du mal à s’ajuster et ils ont été très efficaces sur le jeu rapide. Elmedin Kivanovic a été très bon au début du match.

C’est une force de jouer à domicile avec le soutien du public, cela nous a aidés à gagner ce match. C’est la première fois qu’on fait un match avec – 20 points chez nous alors, quand on est passé devant au score, cela a fait la différence pour le 4e quart temps.

Monaco est une très bonne équipe. Justin Cobbs a pris un coup de chaud et Youssoupha Fall et Antoine Eito ont été bons. On a eu un bon collectif et la fatigue ne s’est pas ressentie du fait de notre envie.

Zvezdan Mitrovic

J’ai félicité mes joueurs car ils ont très bien joué. Je ne veux pas faire de commentaires sur ce qui s’est passé ce soir. C’est difficile de dire ce que l’on pense. On a joué très agressif, mon équipe a joué un très bon basket mais il suffit de lire les statistiques. C’est étrange ce qui se passe avec mon équipe depuis les 3 derniers matchs. J’ai été exclu, c’est ma faute, j’ai eu un geste déplacé. J’espère cependant que quelqu’un de la ligue regardera le match et l’analysera. J’essaie de m’adapter à ce championnat, je fais mon travail mais je ne peux avoir de réaction.

Paul Lacombe

La première chose que je veux dire c’est qu’on menait de 20 points et que ce n’est pas sérieux de notre part de les laisser revenir comme ça, on les laisse jouer un jeu rapide.

L’équipe du Mans a été agressive mais je pose la question est-ce que Le Mans a été agressif ? on a seulement 13 lancers francs pour nous. Ce n’est pas ma façon d’être que de critiquer l’arbitrage mais je réagis à chaud, avec les 13 LF pour nous contre 34 au Mans. On fait 29 fautes alors qu’ils n’en ont que 16 alors que le match a été dur des deux côtés du terrain.

Notre coach donne beaucoup sur le terrain, ce soir on se fait saquer. Cela n’explique pas tout. Le Mans mérite sa victoire, ils ont beaucoup donné en 2e mi-temps. Ce n’est pas leur faute, ils ont raison de continuer.

J’ai le droit de me plaindre. On a eu une baisse de régime, mais les statistiques parlent. Je ne suis pas énormément respecté dans le championnat. Je suis agressif, peut-être pas dans le bon sens du jeu, mais ce soir je tombe par terre dans toutes les actions et je n’ai que 2 fautes sifflées sur moi. Je pense être quelqu’un de raisonné et c’est important pour moi de le dire, cela me fait du bien de m’exprimer.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr