Jeep ELITE - 2019/2020 - 2ème journée
samedi 28 septembre - 20:00

Le Mans

63

       

72




11 - 17  |  11 - 27  |  22 - 16  |  19 - 12

Châlons-Reims

Ce sont deux formations en quête de leur première victoire de la saison qui vont s’affronter sur le parquet de la salle Christian Baltzer, nouveau nom de la salle principale d’Antarès. Avant le match, celui qui a été joueur, entraîneur et dirigeant du SCM puis du MSB sera célébré. L’émotion laissera la place au jeu avec les débuts de Taurean Green, intérimaire de Brandon Taylor, à la mène de l’escouade sarthoise.

Le contexte :
Comme le MSB, le CCRB a entamé la présente saison de Jeep ÉLITE par une défaite. Les Champenois ont baissé pavillon à domicile face à Pau-Lacq-Orthez (83-88). Yannis Morin, champion de France 2018 avec le MSB, s’est pourtant fendu d’une performance de haut vol. Ainsi, en 29 minutes, il a compilé 23 points et 9 rebonds pour une évaluation de 33, la plus élevée de la 1ère journée. Jimmy Baron a ajouté 22 points et Michael Fakuade et Nic Moore, 10 chacun, sans succès. À Boulazac, les hommes de Dounia Issa ont été défaits (72-78) même si J.P. Batista a inscrit 18 points, Valentin Bigote 13 et Obi Emegano 11.

Les arbitres de la rencontre :
Paul Antiphon, Matthieu Roux et Régis Bardera

La pré-saison de Châlons-Reims (5 victoires et 3 défaites) :
Châlons-Reims – Basic Fit Bruwelles (Belgique) 79-73
Châlons-Reims – Gravelines-Dunkerque 87-61
Châlons-Reims – Nancy 79-73 (Pro B) 100-86
Le Portel – Châlons-Reims 81-64
Paris (Pro B) – Châlons-Reims 78-75
Châlons-Reims – Gries-Oberhoffen (Pro B) 91-76
Nancy (Pro B) – Châlons-Reims 79-74
Châlons-Reims – Chalon-sur-Saône 83-75

La pré-saison du MSB (6 victoires et 3 défaites) :
Blois (Pro B) – MSB 97-84
MSB – Rouen (Pro B) 84-59
Boulogne-Levallois – MSB 74-65
MSB – Cholet 70-66
MSB – Cholet 75-68
MSB – Roanne 79-75
MSB – Besiktas Istanbul 73-72
MSB – Boulogne-Levallois 88-84
Maccabi Tel Aviv – MSB 94-57

La saison 2018-2019 de Châlons-Reims :
Jeep ÉLITE : 13ème avec 13 victoires et 21 défaites
Meilleur marqueur : Devin Ebanks (18,8 points)
Meilleur rebondeur : Devin Ebanks (6,6 rebonds)
Meilleur passeur : Blake Schilb (4,1 passes)
Meilleure évaluation : Devin Ebanks (17,6)
Playoffs : Non qualifié
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé en 1/16 de finale par Levallois (69-82)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2018-2019 du MSB :
Jeep ÉLITE : 8ème avec 20 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Cameron Clark (13,6 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (7,6 rebonds)
Meilleur passeur : Michael Thompson (4,7 passes)
Meilleure évaluation : Wilfried Yeguete (14,7)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Lyon-Villeurbanne (0-2 : 67-73 et 63-70)
Meilleur marqueur : Kendrick Ray (19,0 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (11,0 rebonds)
Meilleur passeur : Antoine Eïto et Michael Thompson (3,0 passes)
Meilleure évaluation : Kendrick Ray (20,5)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Battu en finale par Lyon-Villeurbanne (61-70)
Basketball Champions League : 4ème du Groupe A de la Saison régulière (7 victoires et 7 défaites) – Éliminé en 1/8 de finale par Virtus Bologne (Italie - 74-74 et 58-91)

Le Mans

#0. Taurean GREEN

33 ans, 188 cm, Meneur

#1. Brandon TAYLOR

25 ans, 175 cm, Meneur

#2. Brahim DOHOU

20 ans, 193 cm, Ailier-arrière

#3. Matthieu GAUZIN

18 ans, 190 cm, Meneur-arrière

#5. Jacques ALINGUE

31 ans, 201 cm, Intérieur

#8. Antoine EITO

31 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

27 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

25 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Jacques EYOUM

19 ans, 194 cm, Ailier fort

#13. Joao Paulo BATISTA

37 ans, 206 cm, Pivot

#15. Obi EMEGANO

26 ans, 190 cm, Arrière

#18. Junior TSHUNZA

19 ans, 204 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

28 ans, 195 cm, Ailier

#22. Cliff ALEXANDER

23 ans, 203 cm, Pivot

Dounia ISSA

Entraineur

Elric DELORD

Assistant

Antoine MATHIEU

Assistant

Dominés dans les 10 minutes initiales, les Sarthois loupaient leur départ (11-27). Le pire arrivait dans le deuxième acte quand ils subissaient la situation et restaient sans réaction à l’envol des Marnais. Du coup, ils accusaient un retard maximal de 25 points (19-44, 20ème) réduit à 22 à la pause (22-44). Dans le 3ème quart-temps, ils inscrivaient 22 points, soit autant qu’au total des deux premiers (44-60). Partis de loin, ils entretenaient alors un mince espoir (49-39, 36ème) sans pouvoir faire mieux que s’incliner de 9 points (63-72). Auteur de 18 points, Valentin Bigote n’a reçu que le soutien de Obi Emegano 14.



Le Mans

VS

Châlons-Reims

63

points

72

19/58

adresse

23/57

9/29

3 points

12/28

10/29

2 points

11/29

16/18

lancers-francs

14/20

35

rebonds (off/déf)

40

17

passes décisives

17

71

évaluation

80





Dominés dans les 10 minutes initiales, les Sarthois loupaient leur départ (11-27). Le pire arrivait dans le deuxième acte quand ils subissaient la situation et restaient sans réaction à l’envol des Marnais. Du coup, ils accusaient un retard maximal de 25 points (19-44, 20ème) réduit à 22 à la pause (22-44). Dans le 3ème quart-temps, ils inscrivaient 22 points, soit autant qu’au total des deux premiers (44-60). Partis de loin, ils entretenaient alors un mince espoir (49-39, 36ème) sans pouvoir faire mieux que s’incliner de 9 points (63-72). Auteur de 18 points, Valentin Bigote n’a reçu que le soutien de Obi Emegano 14.

Les Cinq de départ :
MSB : Antoine Eïto, Obi Emegano, Terry Tarpey, D.J. Stephens et Cliff Alexander
Châlons-Reims : Jean-Baptiste Maille, Jimmy Baron, Jessie Bégarin, Dominique Archie et Yannis Morin

Le Fil du match :
1er quart-temps : 11-17
(11-17).

2ème quart-temps : 11-27
(22-44).

3ème quart-temps : 22-16
(44-60).

4ème quart-temps : 19-12
(63-72).

Le Sarthois du match :
Meilleur marqueur du match à égalité averc le Champenois Nic Moore, Valentin Bigote a marqué 18 points à 4/9 aux tirs dont 3/5 à 3 points et 7/8 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 3 rebonds dont 1 offensif, 5 passes et 4 interceptions en 31 minutes pour faire grimper son évaluation à 20, la plus élevée du clan manceau.

Le Chiffre du match :
0. À la mi-temps, les Sarthois n’avaient pas tenté un seul lancer-franc. Et pour cause, en 20 minutes, ils n’avaient provoqué que 3 fautes, preuve d’une agressivité offensive défaillante. Dans la deuxième période, ils se réveillaient en provoquant 14 fautes et bénéficiant de 18 lancers-francs dont 16 convertis.

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

C. ALEXANDER
  • 2
  • 2
  • 0
  • -1

J. ALINGUE
  • 4
  • 3
  • 1
  • 4

P. BATISTA
  • 2
  • 2
  • 0
  • 1

V. BIGOTE
  • 18
  • 3
  • 5
  • 20

A. EITO
  • 3
  • 5
  • 3
  • 5

O. EMEGANO
  • 14
  • 1
  • 1
  • 14

M. GAUZIN
  • 0
  • 2
  • 0
  • 0

T. GREEN
  • 9
  • 2
  • 4
  • 8

D. STEPHENS
  • 3
  • 4
  • 2
  • 3

T. TARPEY
  • 8
  • 6
  • 1
  • 12

 

EQUIPE
  • 0
  • 5
  • 0
  • 5

 

TOTAL
  • 63
  • 35
  • 17
  • 71


  • Châlons-ReimsChâlons-Reims
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

D. ARCHIE
  • 11
  • 3
  • 1
  • 9

J. BARON
  • 11
  • 0
  • 0
  • 4

J. BEGARIN
  • 7
  • 4
  • 0
  • 2

M. FAKUADE
  • 3
  • 0
  • 2
  • 3

J. MAILLE
  • 12
  • 9
  • 9
  • 26

N. MOORE
  • 18
  • 6
  • 2
  • 21

Y. MORIN
  • 4
  • 11
  • 0
  • 6

J. PASSAVE-DUCTEIL
  • 1
  • 3
  • 0
  • 2

B. SCHILB
  • 5
  • 2
  • 3
  • 5

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 72
  • 40
  • 17
  • 80

Dounia Issa
Je n’aime pas charger quelqu’un. On va essayer d’avancer ensemble. Ce qui est sûr, c’est qu’on a pris l’eau, on n’était pas dans l’intensité. L’entrée de Taurean Green nous a fait du bien. Dans le combat, près du cercle, nous avons été dominés. Il y a un manque d’agressivité de notre part. On n’a eu pas eu de lancers francs à tirer en première mi-temps alors qu’on en a eu 18 en seconde période.
Ce qui est déstabilisant c’est de sentir des joueurs qui ont peur, qui sont nerveux, qui ne prennent pas de responsabilités et peut-être que nous, le staff, nous ne les mettons pas en confiance.
Je suis surpris de voir des joueurs tétanisés, on n’a pas des joueurs rompus à avoir des rôles majeurs. L’image qui m’a marqué ce soir, c’est notre nouveau meneur qui les a réunis.
Je comprends que le public soit déçu, ça fait mal, c’est normal, c’est le sport. C’est à nous de nous remettre en question.
Je n’ai pas envie d’accabler les joueurs, on a limité la casse en 2e mi-temps. Il y a eu beaucoup d’erreurs individuelles, on n’a pas de maîtrise, les joueurs font des erreurs de gamins, cela montre un manque de maturité. Tout ne doit pas être mis sur le dos des joueurs, on a aussi notre part de responsabilité au niveau du staff.
On doit pouvoir obtenir un meilleur rendement. Le manque d’impact à l’intérieur m’inquiète. Une paire à l’intérieur avec une évaluation à 2, on ne va pas loin en Jeep Elite. C’est un gros dossier.

Jacques Alingue
Le problème est assez ciblé, il s’agit du début de nos matchs (les 3). Je ne sais pas d’où vient le problème, nous sommes tétanisés par le match. Il va falloir que l’équipe montre du caractère et qu’on se batte. Ça fait mal, on travaille bien à l’entraînement et à chaque fois on prend 20 points dès l’entame des matchs. On manque de confiance, on va en discuter entre nous les joueurs pour gommer ce problème. Il va falloir qu’un leader sorte de l’eau pour montrer la voie à tout le monde. Il y a beaucoup de travail mental à faire.
Il n’y a pas eu un lancer franc à tirer en 1ère mi-temps et on a abusé de tirs extérieurs. On n’était pas bien, et on n’a pas mis les paniers faciles. On va décortiquer le match à la vidéo. Nous sommes des professionnels, chacun doit gérer sa pression. Il faudra être costaud dans la tête pour sortir de cette spirale négative.
On ne peut pas en vouloir aux supporters qui sifflent, je les comprends au vu de la première mi-temps. C’était médiocre. Il va falloir s’arracher les tripes.

Cédric Heitz
J’aimerais souligner le fait qu’en tant que Mulhousien, j’ai été très sensible à l’hommage rendu à Christian Baltzer. C’est un homme qui le mérite et suis très heureux d’avoir pu assister à cela.
Ce soir, c’est dans le cœur de l’équipe qu’il faut chercher les explications. On a clairement gommé notre prestation contre Pau. L’équipe du Mans, au retour de la pause, était animée avec la volonté d’être agressif. On en a souffert quelque peu mais nous sommes restés calmes tout en continuant à marquer. On a fait des stops. On avait fait une belle marge qui nous a servi à la fin. Je sais que mon équipe a une volonté collective, une dépense d’énergie, une solidarité, c’est très agréable à voir. On a du potentiel. Blake Schilb a tenu à prendre part au match et c’est le 2e match pour Nic Moore.

Jean-Baptiste Maille
Cette victoire lance notre saison. Le Mans nous attendait de pied ferme, ils ont réussi à revenir en 2e mi-temps, et on a fait les stops nécessaires.
Ils ont une très belle équipe. Cette année, on a construit une équipe pour bien défendre même si on fait quelques erreurs, on a réussià les contenir à 63 points.
Venir gagner au Mans, ce n’est pas évident. On se concentre sur la préparation des matchs et aujourd’hui, on avait un groupe complet.
C’est la première fois que je joue ici depuis que je suis parti quand j’étais espoir. J’ai passé 5 ans de ma vie ici en formation. Il y avait de l’excitation, de l’émotion mais aujourd’hui, c’était un match comme les autres.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr